• Cercle historique de Vernouillet

    Du village du Pincerais à la ville des Yvelines

  • Le cercle historique de Vernouillet

    Présentation

    Un petit mot

    Au cours du XIXe siècle, Vernouillet connaît une évolution profonde. En 1815, à la Restauration, Vernouillet retrouve la structure qui était la sienne à la veille de la Révolution : village campagnard dont l'activité principale est la vigne. Le propriétaire du château possède la plus grande partie des terres. L'église, anciennement propriété de l'abbaye de Saint Magloire de Paris, est restée église paroissiale.

     

    Sur le cadastre de 1821, les parties construites du village sont sensiblement les mêmes que sur le plan d'intendance de 1787: ce sont le vieux village autour le l'église et du château, la ferme de Marsinval et les hameaux de Marsinval et de Brezolles.

    Cent ans plus tard, à la veille de la Grande Guerre, la physionomie du village a changé. De nouveaux quartiers se sont construits, principalement au pied du vieux village, près de la gare et sur la route menant à Médan. Ce sont principalement des grandes propriétés, résidences secondaires de Parisiens fortunés auxquelles s'ajoutent des maisons plus modestes appartenant à une nouvelle population venue avec l'arrivée du chemin de fer.

     

    Cette évolution de la campagne à la banlieue n'est pas propre à Vernouillet et est directement liée à l'extension de Paris et à l'amélioration des moyens de communication. Ainsi le nombre de ponts sur la Seine entre Paris et Triel était de 5 en 1651, 6 en 1747 8 en 1830 est passé en 1891 à 19 dont 7 ferroviaires. La population qui était de 963 habitants en 1793 , 969 en 1820 n’est plus que de 830 en 1826, 697 en 1856 . Elle remonte à 860 en 1900. Elle est de 1595 en 1940. Cette variation peut s’expliquer. D’une part, le développement de l’industrialisation autour de ¨Paris a provoqué une migration vers la capitale. D’autre part les estimations faites à la fin du XIXème siècle (1900), n’ont probablement pris en compte que la population sédentaire. Les propriétaires des villas et leurs domestiques ne résidant que temporairement à Vernouillet, n’étaient pas considéré comme des Vernolitains.

     

    Nous avons essayé de retrouver et de retracer comment cette mutation a été vécue à Vernouillet.

     

    Nous avons essayé de donner à ce site la plus grande homogénéité possible dans la présentation . Cela n’a pas été facile, du fait que la rédaction est l’œuvre de plusieurs auteurs et que ceratins textes éxistants ont été repris in extenso. Nous prions les lecteurs de bien vouloir nous excuser d’un certain manque de cohérence entre les chapitres. Mais la variété est aussi une richesse !

     

    Nous nous sommes efforcés de rassembler le maximum de documents et d’informations. Les textes en italique sont la reproduction “in extenso“ de documents que nous avons consultés .

     

    Toutefois, malgré les nombreuses recherches effectuées, il est possible que certains événements aient été omis, ou soient présentés de manière erronée . Nous remercions d’avance toutes les personnes qui nous signaleraient des erreurs ou des omissions.

     

     

    Henry PEFFERKORN

     

    Président honoraire du Cercle historique de Vernouillet

     

  • Restez connectés ! 

    Likez notre page Facebook > Cercle Historique de Vernouillet et ne manquez aucune actu ! 

    Facebook

  • Un peu d'histoire

    Articles au fil du temps...

  • Quelques cartes

    Carte de Cassini (xviiième siècle)

    Source: IGN Géoportail

    Plan d'intendance 1787

    Source: archives départementales des Yvelines

    Plan d'intendance 1787 le village

    Source: archives départementales des Yvelines

    Carte de l'état-major (1818-1824)

    Source: IGN Géoportail

    Détail de la carte de l'état-major (1818-1824)

    Source: IGN Géoportail

    Cadastre napoléonien de 1821 plan général

    Source: archives départementales des Yvelines

    Cadastre napoléonien de 1821 village

    Source: archives départementales des Yvelines

    Cadastre napoléonien de 1821 Marsinval et Brezolles

    Source: archives départementales des Yvelines

  • Nous contacter

All Posts
×